148 – L’Asile

Intrigue :

Depuis des années, courent au Bignon des rumeurs au sujet d’un asile psychiatrique dirigé par le Docteur Hermann. Dans ce bâtiment auraient été pratiquées les expériences les plus perverses du Docteur : mutilations, dissections et séances d’électrothérapie. Si l’endroit est évoqué par de nombreux documents, personne n’a jamais su établir son emplacement exact. L’histoire sombre dans un oubli partiel telle une lugubre légende urbaine. Lors de travaux de rénovation, un étroit passage est dégagé. Se dessine dans l’obscurité un grand espace plongé dans un silence glacial, parfois déchiré par des bruits sinistres. S’agirait-il de l’Asile disparu? Les travaux sont arrêtés dans l’attente du passage des agents de la sûreté civile. Impatients, passionnés d’Urbex, vous décidez une nuit avec vos amis d’explorer l’endroit. A vos risques et périls. Saurez-vous affronter votre folie sans y succomber définitivement ?

LE(S) PLUS :

  • L’immersion incroyable !
  • La grandeur de l’espace de jeu.
  • L’acteur !!!!!
  • L’entrée dans le scénario.
  • Le scénario de 1 heure 30.

LE(S) MOINS :

  • Une petite dose d’angoisse en plus.

Notre Avis :

L’Accueil :

L’approche d’une session jouée chez Terreur au Bignon est toujours vécue comme un évènement dans notre planning de joueurs invétérés. Vous le savez, cet escape game destiné à être éphémère, ne l’est plus vraiment et c’est ce qui fait notre bonheur, ou pas…

Les lieux, au gré de nos visites et du caractère permanent de l’endroit, sont de plus en plus étoffés et véritablement structurés. Vous retrouvez des locaux de mieux en mieux aménagés et de plus en plus de choses au sein du domaine, qui propose depuis quelques temps maintenant des animations aussi diverses qu’éclectiques, comme des ballades contées pour les enfants pour ne citer que ça.
En tout cas, c’est toujours un plaisir de retrouver les lieux qui dès le portail, sont clairement angoissants. Nous n’avons toujours pas joué de session la nuit, mais courage à vous si vous osez vous y aventurer ! Nous nous ne l’avons pas…

L’équipe du jour a été remaniée et dans le cadre d’un concours organisé avec l’aimable participation de l’enseigne, nous avons recruté 3 nouvelles joueuses. Certains des coéquipiers découvraient l’enseigne, voire carrément l’escape game et d’autres étaient habitués, mais nous avions tous à coeur de découvrir cette nouvelle expérience d’une durée originale et trop rare, de 1 heure 30 proposée par Terreur au Bignon. C’est donc à 6, que nous devions effectuer ce scénario et nous insistons sur « devions ».

Une nouvelle fois l’accueil est parfaitement réussi et toujours aussi bien amené par un game master qui peut sembler complètement habité, ou déjà un peu fou, voire même les deux. En tout cas, nous avons eu un briefing complet sur les recommandations, les choses à ne pas faire, le mot à prononcer en cas de panique extrême… Oui oui vous avez bien lu, un mot à prononcer en cas de panique !!!! Pour ne rien vous cacher, certains avaient déjà très peur ! Bref en tout cas, voilà que des choses censées nous rassurer, ou nous faire fuir, c’est au choix… Le briefing a été une vraie réussite et nous a de suite plongé dans l’ambiance.

Le roleplay est toujours aussi omniprésent chez eux et vous impliquera forcément dans l’aventure. A vous d’y entrer, sans quoi vous ne vivrez pas votre scénario de la meilleure manière qui soit et surtout, si vous souhaitez en réchapper, communiquez et « jouez » avec votre game master. 

La Salle :

Au delà du briefing qui vous immergera d’entrée dans ce scénario fou, la mise en place et le point de départ de ce dernier, sont assez inédits pour nous. Le tout est hyper captivant et surtout la jonction entre le briefing et le démarrage a été parfaitement étudiée et réussie par l’enseigne. Une excellente entrée en matière donc, qui nous a énormément emballé, dans un scénario qui se veut extrêmement immersif. Une mise en jambes particulièrement réussie et une entrée rocambolesque, au cours de laquelle, vous pouvez encore faire demi-tour ! Preuve en est, puisqu’un de nos coéquipiers a tout simplement abandonné dès ce « fameux départ » et une d’entre nous, a donné le mot magique dès les premières secondes dans la salle. Alors, toujours motivé(e)s ? 

Les lieux sont grands, voire même très grands et les décors poussés au comble de l’immersion. Ils correspondent vraiment à un décor d’asile abandonné. L’ambiance créée par l’équipe de Terreur Au Bignon a été une nouvelle fois géniale mais rassurez-vous, ce scénario ne fait pas peur en tant que tel, quoi que… Il a été pour nous, terriblement anxiogène, et surtout diablement prenant. C’est cette sensation d’oppression permanente, bien aidée par une mise en scène excellente, qui ne vous quittera jamais et qui fait surtout que l’on se prend au « jeu » très, très, très rapidement… 

Nous avons adoré le rôle de notre comédien/game master. Il est un personnage clef de l’histoire et surtout un élément extrêmement important du scénario. Un rouage avec lequel il faut oeuvrer, ou avec lequel il faut coopérer sagement, sans quoi pas de sortie et/ou pas de plaisir.
Les indices sont toujours donnés de manière subtile et sans jamais être directs. C’est ce que nous apprécions aussi chez eux, cette manière de donner des informations utiles aux équipes, tout en restants dans le jeu, dans l’histoire. C’est ce qui fait aussi la force de l’enseigne, comprendre et s’adapter à l’équipe, pour que les joueurs saisissent ce que le game master veut dire. C’est sans doute très compliqué à faire mais parfaitement maitrisé par l’enseigne, bravo.

Une fois la sortie actée, nous avons échangé avec notre comédien et une de nos hôtes de la journée, afin de débriefer. Nous avons conseillé une fin encore un peu plus poussée, surtout plus anxiogène (oui nous en voulions encore…), afin d’ajouter d’avantage d’angoisse à ce scénario. C’est chose faite dorénavant, puisque la fin a été remaniée depuis notre passage. Une précision également, la fin avait été aussi abrégée, pour permettre à une de nos coéquipières qui ne se sentait pas bien (vous êtes encore motivé(e)s à l’idée d’y aller ?), une sortie sans trop « d’accrocs », donc vous ne vivrez pas la même fin que notre équipe.

Les Énigmes :

Les énigmes restent dans la lignée de celles réalisées dans les autres scénarios. Elles ne sont clairement pas très compliquées, mais le jeu d’acteur et de mise en scène, peuvent ajouter de la complexité. Malgré ça et c’est là tout l’intérêt de ces scénarios, le comédien/game master vous aidera tout au long de ce scénario. Comme évoqué au dessus, il ou elle, vous épaulera avec ses indices donnés subtilement et de façon ciselée.

Les énigmes collent à l’histoire du jour et sont toutes aussi barrées que le scénario en lui même. Il se veut basé sur les séances étranges de psychiatrie hors d’âge, exercée au sein de cet établissement et bien vous vous y retrouverez plongés. À vous de suivre le protocole à la lettre, pour des manipulations très réalistes et qui s’enchainent avec une fluidité remarquable. Préparez-vous aussi à user de votre voix et surtout à donner de votre personne. C’est le scénario avec le plus d’engagement physique que vous rencontrerez à Terreur au Bignon et ce n’était pas pour nous déplaire, mais il faudra vous y préparer si vous souhaitez vous y aventurer…

L’Expérience Globale :

Que dire d’autre à part génial, parfait, original, bref que des superlatifs pour des expériences à couper le souffle. C’est toujours pour nous un plaisir que de découvrir un nouveau scénario chez Terreur au Bignon. L’évolution donnée à ce scénario est une nouvelle fois réussie, même si certains auraient aimé une fin encore plus palpitante. Ne vous en faites pas, l’expérience proposée est véritablement bluffante et vous permet de tester vos limites. Attention cependant, ce scénario ne s’adresse clairement pas à tout le monde. Si vous acceptez de jouer, il vous faudra aussi accepter la possibilité d’être quelque peu « malmenés ». Les décors sont eux, excellents et crédibles. Les effets tout au long de ce scénario sont parfaits et nous plongent vraiment dans un univers d’angoisse et de stress.  Bravo à l’acteur qui nous a emmené avec lui dans ce scénario réussi de bout en bout.

Notre chrono : 01:18:00 

Nos impressions :

Fouille : ⚫⚫⚫⚫⚪

Immersion : ⚫⚫⚫⚫⚫⚫⚫⚫

Réflexion : ⚫⚫⚫⚪⚪ 

Manipulation : ⚫⚫⚫⚫⚪

Difficulté : ⚫⚫⚫⚪⚪

PLUS D’INFOS :

Lien : https://www.nantescape.com

Localisation : 6 rue des Aires, 44140 LE BIGNON.

TARIFS ADULTES :

● Équipe de 5 à 8 joueurs : 34 €/joueur soit de 170 € à 272 €.

TARIFS ÉTUDIANTS :

● Équipe de 5 à 8 joueurs : 25 €/joueur soit de 125 € à 200 €.

2 commentaires sur “148 – L’Asile

  1. Merci pour cet article et le concours qui précédait…
    Même si j’ai prononcé ce mot magique et ai paniqué plus que de raison, j’ai passé un vrai bon moment !!

    1. Merci à toi pour ta participation surtout ! C’était un plaisir de partager cette session avec toi. Au plaisir de rejouer ensemble, une salle pourquoi pas plus « douce » ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *